Les millésimes des Pays de loire

Pays de Loire

Il faut bien le dire, la première moitié du siècle a été la meilleure, en tout cas pour les années dites remarquables, marquée par sept années mythiques.

Pour des années aujourd'hui bien lointaines, et dont les bouteilles survivantes sont bien rares : 1911 millésime exceptionnel partout sauf en bordelais, puis après la grande-guerre encore trois années impaires 1919, 1921 et 1923, puis 1928 et surtout 1929 (sans doute l'année du siècle si l'on tentait une moyenne sur toute la France…) et enfin 1933, où le Pinot noir a excellé en Bourgogne. Impaires toujours et passe encore la guerre.

Après la deuxième guerre mondiale, 1945 est fabuleuse et la seconde moitié du siècle va être riche en excellentes années un peu partout, mais pas tant que ça en Pays de Loire, au moins pour les millésimes exceptionnels, ceux dont reparleront les petits enfants de vigneron. Toutefois ici on continue dans les années impaires, encore et toujours. 1945 donc, 1947 puis 1949, enfin 1959, quatre années magiques un peu partout, mais pas aussi universelles que 1929. Plus près de nous, 1969 en rouges et liquoreux, 1971, puis un creux malgré 1978 (tiens, une année paire !).

Viennent ensuite les années "récentes" :1985 (l'année du "grand gel" de janvier), 1989 et presqu'autant 1990 ont du mal à se départager en rouges, en liquoreux, en Sancerre, en Pouilly. Pourtant même là les autres blancs secs de Loire sont toujours à la peine, ils se rattraperont en 1996. Car pour faire mentir les années impaires 1996 est supérieure partout à 1995, et même fabuleuse pour les rouges.

Mais prudence quand même si on vous propose des années impaires, 1991 et 1993 seraient plutôt à marquer d'une pierre noire, avec les réserves d'usage sur toute généralisation !

Articles recommandés sur le même thème :

» Les millesimes

» Les grands millésimes en Bourgogne