Choisir une armoire à bouteilles

Armoire à vin

On n’achète pas une armoire à bouteilles comme un vulgaire frigo !

A 1000€ l’armoire, mieux vaut connaître les cinq détails techniques qui feront la différence.

L’armoire à vins offre deux avantages. D’une part, elle se place n’importe où (garage, buanderie, sous-sol). Evitez toutefois la proximité de la machine à laver (à cause des vibrations). D’autre part, elle vous suit en cas de déménagement.

Mais c’est un investissement : 1000€ en moyenne. Pour ce prix-là, on y loge en moyenne 150 bouteilles (les plus grosses peuvent cependant en contenir plus de mille).

Que ces vins soient destinés à vieillir ou non, ils doivent être protégés des écarts de température et de la sécheresse. Le thermostat et l’hygrométrie sont donc les deux paramètres essentiels.

Cinq marques sérieuses se partagent le marché des armoires à bouteilles ; elles n’utilisent pas les mêmes technologies. Nous les avons donc recensées. Bonne nouvelle : aucune ne souffre d’un défaut insurmontable. Les unes vibrent un peu, les autres consomment davantage, mais rien de tragique. Le choix se fera donc sur des détails d’ergonomie. Par exemple, plus il y a de clayettes, plus c’est facile d’accéder aux bouteilles, mais moins on en met. Nous n’avons pas non plus oublié le look, un élément indispensable pour des armoires souvent logées dans l’appartement.

La température : le facteur-clef.

Avoir une température constante, c’est le souci majeur de toute cave digne de ce nom. Les armoires sont donc équipées d’un système régulant le chaud et le froid. Il existe deux systèmes produisant du froid : le système à compresseur et le système à absorption.

Le froid par compression

Le refroidissement est produit par la détente d’un gaz réfrigérant préalablement comprimé par un moteur à piston. Ce dernier est monté sur silentblocs pour amortir les chocs.
Le + : un bon rendement énergétique (avec consommation inférieure à 1 kW/h par 24 h).
Le - : du bruit et des vibrations (légères : elles sont inférieures à celle d’un frigo classique).

Le froid par absorption

Un mélange d’eau et d’ammoniaque est chauffé à 120° C par une résistance. Il libère un gaz qui, une fois liquéfié, s’évapore en produisant du froid. Une seule marque utilise ce système : Electrolux.
Le + : aucun bruit, aucune vibration.
Le - : une consommation d’électricité qui double (2,5 kW/h/24 h).

Le conseil des pros

Les deux systèmes se valent, estime un technicien du département froid d’une grande centrale d’achat. Ce qui est important, c’est de choisir la bonne classe climatique. Des lettres (N, SN, T, ST) correspondent à une fourchette de température ambiante pour laquelle l’armoire est prévue. Au-delà de ces normes, l’armoire ne peut plus garantir la température interne.

L’hygrométrie : un dosage délicat

Ni humidité et moisi, ni courants d’airs desséchants : les armoires à bouteilles doivent procéder à de délicats réglages pour éviter ces deux écueils. Car l’hygrométrie est le paramètre indispensable au bon vieillissement des vins.

L’idéal : 60 à 75 % d’humidité

L’hygrométrie doit se situer entre 60 et 75 %.

Elle dépend de deux facteurs : la circulation de l’air et le mode de récupération des eaux de condensation. C’est le thermostat qui décide de la proportion d’eau qui sera rejetée dans la pièce, et de celle que l’armoire gardera pour ses bouteilles. Mais encore faut-il qu’il prenne la bonne décision. Plusieurs systèmes sont en concurrence.

L’hygromètre

Un fabricant en a placé un à l’intérieur de l’armoire.
Le + : c’est ludique et facile à lire.
Le - : peu fiable.

Le thermostat

Le thermostat peut être électronique ou mécanique. Des sondes sont placées soit dans le boîtier du thermostat, soit séparément, l’une réagissant au froid, l’autre au chaud. Certains modèles présentent deux boutons de réglage pour le chaud et le froid.
Le + : avec deux boutons, l’hygrométrie serait, selon les vendeurs, plus maîtrisable.
Le - : ça n’a encore jamais été scientifiquement prouvé.

Le conseil des pros

Les deux systèmes se valent. Si vous choisissez une armoire dotée en outre d’un filtre à charbon actif, n’oubliez pas de le changer tous les ans. Le filtre empêche les mauvaises odeurs de rentrer dans l’armoire, mais si on le laisse trop longtemps, l’air ne passe plus.

Le look : du beau mais du pratique

Chaque fabricant a son style : certaines armoires sont revêtues de panneaux de chêne, d’autres ressemblent à des réfrigérateurs (blanc ou marron). Mais il n’y a pas que l’esthétique qui compte : l’ergonomie se joue aussi sur de petits détails.

Les clayettes

Il en existe de nombreuses sortes : en métal enrobé, en bois exotique, en métal et bois. Fixes, coulissantes ou mixtes, elles peuvent recevoir de 140 à 200 bouteilles et plus selon les modèles.
Les clayettes coulissantes sont le plus souvent montées sur galets, ce qui les rend agréables à tirer. Les clayettes à empreintes facilitent le calage des bouteilles.

Le conseil des pros

Attention aux clayettes métalliques, peu solides si vous empilez beaucoup de bouteilles. Celles en bois se révèlent les plus appropriées car elles absorbent les vibrations et offrent la même température sur toute la surface.

La carrosserie

Elle doit s’avérer parfaitement isolante. La plupart des armoires sont élaborées à partir d’un moule, et les parois assemblées par injection de mousse de polyuréthane (entre 30 et 50 mm d’épaisseur).

Le serpentin de froid est souvent placé dans la mousse de la paroi du fond, ce qui peut se montrer gênant en cas de fuite (il faut tout démonter).

Le conseil des pros

Vérifier que les bouteilles ne touchent pas le fond de l’armoire (la partie froide).
Si l’armoire tombe en panne, son inertie lui permet de résister une douzaine d’heures sans que les vins en souffrent. Pendant ce temps, contactez le fabricant : certains s’engagent à vous livrer une armoire de substitution en attendant la fin de la réparation. Renseignez-vous sur les garanties au moment de l’achat (comptez environ 1800 F pour une intervention).

La porte

Attention au discours de la porte vitrée "anti-UV". Il s’agit en fait de vitres teintées laissant inévitablement passer certains rayons. Si vous souhaitez laisser vieillir vos vins, optez pour une porte pleine.

Articles recommandés sur le même thème :

  • Armoire à vin EuroCave
  • Installer une cave à vin
  • La cave idéale
  • Comment conserver le vin ?
  • Le vin dans la cave