La cave idéale

Cave

De 1000€ à 20 000F (et plus) : on trouve de tout quand on veut monter sa cave. Deux solutions : soit acheter une cave à enterrer, soit aménager un local existant.

Vous êtes propriétaire de votre logement et vous n’avez pas de cave ? Vous avez un garage que vous souhaiteriez aménager ? Vous voulez blinder votre box au parking ? Les solutions existent, et à tous les prix !

Pour commencer, voici les sept règles d’or à respecter pour avoir une bonne cave. La cave idéale, ensuite, ce sera à vous de l’inventer !

Les sept règles d’or d’une bonne cave

Enterrée, dans un garage, ou sous forme d’armoire, une bonne cave respecte toujours ces sept règles de base :

Une température constante. Les changements de température brusques cassent le vin. La perfection se situe sans doute autour de 11 ou 12° C. Une cave chaude fait vieillir le vin plus rapidement, mais la stabilité de la température est plus importante que la température elle-même.

Une hygrométrie suffisante. Elle doit être de l’ordre de 75 %. Une atmosphère sèche est le plus grand ennemi de la cave : les bouchons se dessèchent, les vins coulent.

Une aération parfaite. Une bonne cave n’a pas de courants d’air desséchants mais est bien ventilée pour éviter les moisissures.

Aucune vibration. Métro, machine à laver : les vibrations remettent les précipitations en suspension dans la bouteille, et empêchent le vin de bien décanter.

Aucune odeur parasite. Peinture, oignons, poireaux, charbon, White Spirit sont à proscrire : le vin est une éponge à odeurs.

Aucune lumière. Préférez une ampoule douce ou une bougie plutôt que des néons. Empêchez la lumière d’entrer par les soupiraux à l’aide d’une planche posée en chicane.
Il existe enfin une septième règle d’or, écrite nulle part, mais qu’il faut garder à l’esprit : quel que soit l’investissement que vous réalisez, il ne doit pas dépasser la valeur de vos bouteilles !

Les caves clef en main

Se faire livrer sa cave dans son jardin ou sous son garage, c’est possible, grâce aux caves vendues clef en main. En voici trois modèles, parmi les plus répandus : la cave en hélice, la cave en bois, et la cave voûtée. Elles ont toutes un point commun : on y accède par une trappe et une descente d’escalier ou une échelle.

La cave en hélice

Il existe une cave enterrée clef en main qui a su prouver son efficacité : le système Hélicave.

Ovale ou ronde, en béton vibré.

La ronde (2 mètres de diamètre) et la maxi-ronde (2,50 m) s’intègrent mieux dans un garage que l’ovale.

La trappe donne sur un escalier en colimaçon bordé de casiers à rangement (630 à 2100 bouteilles)

Prix de la cave installée : entre 6000€ la compacte de 630 bouteilles et 20 000€ l’ovale de 2 000 bouteilles.

Le + :

Des spécialistes s’occupent de la pose (évaluation, devis et travaux à la pelle, ce qui évite les vibrations d’un marteau piqueur). Elle se place aussi bien dans le jardin que dans le garage, et on y accède par une trappe facile à camoufler.

Le - :

Les casiers manquent de profondeur et les goulots dépassent, ce qui peut rendre la descente périlleuse. Si vous souhaitez agrandir votre parc de bouteilles, le contenant est limité. Et l’installation peut s’avérer un vrai casse-tête dès lors que le sol est un peu dur ou caillouteux. Attention : le prix peut doubler si les travaux se prolongent ou se compliquent.

La cave tout en bois

En contreplaqué finlandais, la Polycave est structurée comme la coque d’un bateau ! Les casiers font tenir l’ensemble, enveloppé dans une poche étanche en polyvinyle.

Deux hauteurs disponibles : 1,50 m (on est assis sur un tabouret coulissant) et 2,15 m (debout).

La capacité varie de 600 à 3 000 bouteilles.

Les + :

La trappe est hermétique. L’éclairage s’allume automatiquement à l’ouverture.

Les - :

On y descend par une échelle de meunier.

La cave voûtée en terre cuite

En Suisse, ils sont 1500 amateurs à posséder une ARCave. Fabriquées en Allemagne par une usine de terre cuite, ces caves sont distribuées depuis peu en France. Recouverte d’un mètre de terre, la cave est en terre cuite, enduite de crépi. Des murs de briquettes complétées par des clayettes en chêne épais servent de rangement.

Les dimensions s’échelonnent de 1,80 m à 9,50 m en largeur, de 2 m à l’infini en longueur.

Prix départ usine (un camion-grue installe les voûtes en moins de trois heures) : pour une cave de 2,50 m de large et 3,25 m de long (hors travaux de pose) : 30 000F.

Les + :

La ventilation est modulable selon le degré d’hygrométrie.

Le sol est à la carte : en briques posées sur un lit de sable, en carrelage, ou autre.

Une cave dans le garage

Si vous ne pouvez pas creuser de cave et que vous êtes propriétaire des lieux, cette solution apparaît de loin la plus rentable. Car mieux vaut ne pas dépenser des millions dans la constitution d’une cave et acheter de bonnes bouteilles !

Bien isoler un garage

Le garage est le lieu de la maison qui subit les plus fortes variations de température. Aussi faut-il bien isoler le local.

Mode d’emploi :

Faites construire des murs de béton, collez et chevillez des blocs de polystyrène extrudé. N’hésitez pas à en couvrir le plafond pour bien l’isoler de la pièce du dessus. La différence de température entre la cave et la cuisine, par exemple, pourrait provoquer de la condensation et transformer les lieux en une véritable pataugeoire.

Pensez à la climatisation (qui fera logiquement office d’aération).

Mettez des joints sur la porte.

Optez si possible pour un sol en terre battue.

Protéger un box de parking

Si vous ne possédez qu’un box dans le parking d’un immeuble, la sécurité devient l’objectif numéro 1.

Mode d’emploi :

Montez un double mur pour camoufler le boîtier extérieur du générateur de froid. Pensez à mettre une grille à ce second mur, pour que l’air du climatiseur puisse être rejeté correctement et que l’appareil puisse fonctionner.

Faites poser une porte blindée.

Le climatiseur

Un climatiseur (ou même une simple porte climatisée) est généralement composé de deux blocs. Le froid est produit par un boîtier installé dans la cave, et le chaud ressort par un autre boîtier placé à l’extérieur de la cave ou du bâtiment.

Le climatiseur fait du bruit et dégage de la chaleur. Il existe cependant des systèmes monoblocs, en principe plus silencieux.

Autre inconvénient de ces appareils destinés à faire du froid : s’ils fonctionnent bien en été (c’est leur rôle), ils s’arrêtent en hiver. Et avec eux la ventilation. Pour remédier à ce problème, ouvrez régulièrement la porte de votre cave.

Humidité, chaleur, vibration

Ma cave est trop humide

Vous avez avant tout un problème d’aération ou de climatisation. Faites placer deux ouvertures, l’une vers le plafond au nord, l’autre vers le sol au sud, pour essayer de créer une légère circulation de l’air. Etalez une couche de sable de rivière ou de graviers sur le sol.

Pour purifier une cave enterrée classique, brûlez 40 grammes de soufre par mètre cube après avoir bouché les issues pour l’opération. Mais quand la cave est insalubre, il faut nettoyer les murs au Kärsher et à la brosse métallique, puis les chauler.

Je ne peux empêcher les vibrations

Placez des caoutchoucs sous les casiers pour amortir les chocs. Et évitez d’y entreposer des bouteilles de longue garde.

Ma cave est trop sèche

Etalez une couche de sable de rivière sur le sol et humidifiez-la régulièrement. Autres solutions : placez-y une bassine d’eau additionnée de cendres ou de soude caustique pour qu’elle ne croupisse pas (à changer régulièrement), ou un seau avec de la sciure ou du charbon (pas d’odeur) que l’on arrose à l’occasion.

Ma cave est un four l’été et glaciale l’hiver

Isolez les murs. Couvrez tous les tuyaux à proximité avec de la laine de verre. Une température trop élevée n’est pas vraiment gênante. Ce sont les variations de température qui sont les plus néfastes. Si la cave n’est pas très fraîche, tant pis. Veillez surtout à ce qu’elle ne soit pas trop sèche.

J'investis dans une armoire à vin

- Comment la choisir : l'armoire à vin réunit toutes les conditions pour faire vieillir le vin et a l'avantage de se caser facilement et absolument partout.
- Côté technique : Toutes ont leurs caractéristiques en fonction de vos besoins. les rangement à tiroirs coulissants sont plus pratiques que les fixes et la présence de rebords sur les côtés évite la casse.
- Les modèles : Leur capacité varie de 30 à 240 bouteilles
- Vous avez le choix entre les armoires à température constante, à double température avec des zones de conservation et de rafraîchissement (pour les blancs) et celles avec une zone supplémentaire pour chambrer le vin rouge.

Quelques règles pour le rangement de votre cave

- Les vins à boire devant.
- Les vins à garder au fond.
- Les vins blancs en bas.
- Les vins rouges en haut.
- Pour les vins en caisses bois, laissez-les dans l’emballage.
- Pour être sur de votre humidité, enlevez la capsule de votre bouteille et cirez-la. Vous serez sur que l’air ne passe pas et lorsque vous allez déboucher votre bouteille, la cire donnera encore plus de valeur à votre vin.
Appliquer la règle des trois tiers :
- à boire,
- moyenne garde deux à cinq ans,
- longue garde cinq ans et plus.

Comment choisir ses vins

- Profitez des salons, foires et fêtes du vin pour faire une dégustation si possible directement chez les producteurs. Au cours de vos voyages, vacances, arrêtez-vous dans quelques vignobles pour découvrir leurs productions. Penser au transport du vin ainsi qu’à la température extérieure.
- L’achat de vins en tonneaux, pour un particulier, n’est pas conseillé.
- Se méfier des démarcheurs à domicile et publicités tapageuses. Un bon vin a un prix justifié.
- La mise en cave se fait le plus vite possible et il est essentiel qu’il soit bien reposé avant la consommation.
- Une cave débute a une cinquantaine de bouteilles pour aller jusqu’à plus de mille au bout de plusieurs années. L’investissement a long terme est un bon placement pour les vins de garde achetés jeunes. Les proportions entre les vins est une affaire de goût.

La bouteille - Mignonette, normal, magnum

Le vin évolue différemment selon la taille de la bouteille dans laquelle il est enfermé. plus le contenant est volumineux, plus le vin vieillit lentement. La chose reste un peu mystérieuse, mais une partie de l'explication réside sans doute dans la taille du goulot. Celui d'un magnum est sensiblement le même à celui d'une bouteille. Il laisse donc passer le même volume d'air, mais la quantité de vin contenu à l'intérieur du magnum étant double, le vin s'oxyde plus lentement.

Le Magnum

A la dégustation, les vins vieillis en magnum paraissent souvent plus frais, plus jeunes, plus élégants. Sont-ils meilleurs ? Difficile à affirmer. Mais cela semble bien être le cas. Le magnum est en tout cas le moyen le plus sûr de laisser se bonifier en cave un Millésime prestigieux.

Articles recommandés sur le même thème :

  • Installer une cave à vin
  • Armoire à vin
  • Comment conserver le vin ?
  • Le vin dans la cave
  • Cave à vin EuroCave