Les vins rares

Vins rares

Premier président des Etats-Unis et père de la déclaration de l'indépendance, Thomas Jefferson était aussi un grand amateur de vin et notamment d'un bordeaux : le château Yquem. Comme tous les grands hommes, il exigeait une distinction particulière; les bouteilles devaient porter, gravées à même le verre, ses initiales. Certaines de ces bouteilles existent encore dans les celliers très fermés des collectionneurs.

Des celliers, parfois érigés comme des bibliothèques idéales, de celles que l'on croise une fois dans une vie. Des grands crus se côtoient et l'ivresse des noms tournoie à mesure que le regard se pose : la collection complète de château Rothschild, de 1945 à nos jours, décorée d'artistes de renoms comme Pablo Picasso, Salvador Dali, Marc Chagall, Andy Warhol et Keith Haring avec le millésime de 1924 du premier artiste Jean Carlu. Une collection rare à près de 900 000€. Le fameux château Yquem : une bouteille de chaque millésime pour la bagatelle de 1,5 millions de dollars dont le seul 1811 vaut 60 000€ la bouteille.

En hauteur, bien protégés de l'humidité et de la lumière, les noms semblent suspendus: Château Margaux 1900 (plus de 20 000€ la bouteille), Cheval Blanc 1947 (15 000€), magnum Petrus 1961 (60 000€), Petrus 1945 (5000€), Château Latour 1795 (100 000€), Haut Brion... En bas, comme pour paraître anonyme, les fameux vins de Madame Lalou-Bize-Leroy. Une distinction que ne manquera pas de remarquer l'amoureux du breuvage divin comme il aura noté, dans le salon, la fameuse cave en noyer et érable pour milliardaire de Patrick Estéban à plus de 40 000€ pouvant contenir jusqu'à 400 bouteilles.

Articles recommandés sur le même thème :

» Les millesimes