Vins d'Alsace et de Moselle

Alsace

Etagé sur des coteaux entre 200 et 450 m, le vignoble alsacien s'allonge entre les Vosges et la vallée du Rhin sur une centaine de km présentant une succession de terroirs très différents donnant aux vins, selon leurs expositions, des caractéristiques diverses, variées et complexes. C'est en multipliant le nombre de terroirs par la variété des cépages dont disposent les vignerons en appellations que l'on obtient une palette aromatique allant du parfaitement sec à l'extrêmement sucré en passant par le gras le plus onctueux et à la minéralité la plus soutenue.

• Le vignoble alsacien compte trois appellations d'origine contrôlée : vins d'Alsace, vins d'Alsace grand cru et crémant d'Alsace, qui portent toujours mention du cépage qui a permis de les produire. Seul cépage rouge présent, le pinot noir identique à celui de Bourgogne, est vinifié le plus souvent en rosé et de plus en plus en rouge. En ce qui concerne les cépages blancs, sept familles sont présentes : le Sylvaner, le Gewurtztraminer, le Riesling, le Pinot Noir, le Pinot Gris (appelé aussi Tokay), le Muscat et le Pinot Blanc ; il convient aussi d'ajouter le Chasselas.

• L'évocation des vins d'Alsace ne peut se faire sans parler des Vendanges Tardives et de la Sélection de grains nobles, mention pour lesquelles le vin doit obligatoirement être issu de cépages nobles et Surmûris (Vendages Tardives) ou atteints de botrytis cinerea (champignon dit pourriture noble). A goûter absolument et en apprécier toute la puissance, le moelleux de leur bouquet et l'extrême finesse de leurs arômes splendides.